Archive pour juillet 2013

48 heures sans Facebook

Cela fait quarante-huit heures que j’ai désactivé mon compte Facebook.

Comme vous pouvez le voir, je suis encore en vie : je peux donc en tirer une première conclusion : Désactiver son compte Facebook ne tue pas. Du moins, pas en 48 heures.

J’ai reçu plus de SMS que d’habitude : Un ami m’a demandé dès le lendemain matin si je ne l’avais pas bloqué, tandis que d’autres ont suivi, dans la journée d’hier et d’aujourd’hui.

 

Il semble que cette subite disparition interpelle. A vrai dire, c’est compréhensible, elle n’était pas vraiment préméditée. Rien ne pouvais laisser présager que je fasse ça.
Certains se sont inquiétés, apparemment.

Je vois toujours l’icône Facebook sur mon téléphone. Je dois avouer que c’est perturbant de ne pas cliquer sur ce qui était devenu pour moi une habitude. Cependant, cela fait du bien.

On se sent … différent. Je ne saurais pas trop définir cela. C’est étrange, pour le moment.

 

Pas de commentaire

Désactivation de mon compte Facebook

Je me rappelle encore du jour de mon inscription sur Facebook…
C’était un jour d’octobre 2008, j’entendais parler de « ce site » depuis quelques temps…

Je n’avais jamais osé franchir le pas de l’inscription, ne comprenant pas trop le principe, jusqu’au jour où une autre personne m’en a parlé, et que je m’y suis mis, à une époque où le site était encore un peu réservé, au niveau français, aux habituels « premiers utilisateurs », souvent des « geeks » 🙂

Honnêtement, au début je n’y comprenais rien.
C’est quoi cette histoire de « mur »? Pourquoi je ne peux rien faire ?

Et puis j’ai reçu ma première notification : on avait écrit sur mon mur : un message de bienvenue !

Ça avait vraiment l’air cool comme site.

5 ans plus tard, je suis un utilisateur très intensif du réseau social. Je poste environ une quinzaine de contenus par jour, statuts, photos, etc.

Je like beaucoup, je commente beaucoup également.

Suite à une discussion intense sur ma personnalité datant d’hier soir, une réflexion m’est venue : et si je repartais à zéro ?

Après une vaine tentative d’effacement de ma timeline, me voici devant le bouton » désactiver mon compte  » : allez, je clique. Je vais voir ce que ça fait.

Je ne me fixe pas de durée, pas d’impératifs ni de contrainte : je vais simplement voir les conséquences : mes relations aux autres, la qualité de mes interactions sociales, le taux de gens remarquant mon absence, le taux de gens réagissant à cette absence, et les conséquences sur moi.

Cela fait plus de 12 heures. Je suis en train de bloguer, ce que je n’avais pas fait depuis des années. Un ami proche m’a demandé par sms ce matin si je ne l’avais pas bloqué de Facebook.

J’ai informé quelques personnes, je vais voir comment les choses évoluent.

J’essayerai de vous tenir au courant de mon retour d’expérience.

, ,

Pas de commentaire