Les sources de l’intolérance ?


Hier soir, j’ai eu une discussion avec une collègue de classe à propos des sites de rencontres, et plus particulièrement des profils que l’on trouve sur ces sites.

Plus particulièrement, notre dialogue est passé sur les hobbies et autres intérêts.

Plus spécifiquement, du fait que nos hobbies, passions et intérêts puissent nous nuire dans la recherche de la conquête parfaite, puisque soumettant à jugement le lecteur desdits profils.
A cela, j’ai ironisé que j’aurais, personnellement, du mal à entamer une discussion avec quelqu’un qui écoute du rap. Ceci est une vilaine généralité, et n’aimant pas les généralités, c’est évidemment sur le ton de l’humour qu’il faut comprendre ceci. Je n’aurais pas la bassesse de juger sur ce genre de critères … car j’estime que chacun a le droit d’écouter ce qu’il veut, dans le respect des goûts des autres -oui, parce qu’imposer sa musique, c’est un peu pénible.

Globalement, nous en sommes venus à la conclusion que ces sites ne nous permettaient que de nous renfermer dans notre propre image, dans notre vision de la réalité, notre réalité, celle qui ne peut, finalement, qu’être bonne (puisque l’autre écoute de la merde, c’est que j’ai raison)

Aujourd’hui, lors d’un moment d’oisiveté, j’ai repensé à cela, et j’ai appliqué cela à l’intolérance. Finalement, ces deux questions sont peut-être voisines.

Si l’on est pas capable de tolérer que l’autre aie des goûts différents des siens, comment pourrait-on tolérer que l’autre soit différent ? Tant bien même qu’il n’aie pas le choix de l’être … ou qu’il l’aie, peu importe.

Finalement, l’intolérance pourrait-elle venir du fait que l’on ne veut pas appliquer ce qu’est l’autre à soi-même, et que donc cela enchaîne un rejet de cette différence que l’on ne veut pas voir appliquée sur nous ?
J’explique mon raisonnement.

Puisque nous avons forcément raison, c’est que notre look, notre façon d’être, notre Moi représente la raison. Nous sommes ce qu’il y a de bien et de vrai. Donc forcément, l’autre, s’il ne nous correspond pas, à tort.
Il semble que la force qui soit en nous de vouloir persuader l’autre qu’il a tort nous conduise à, ne pouvant décemment pas lui exprimer ni le convaincre de ce tort, le rejeter afin de lui exprimer d’une façon plus insidieuse que nous n’avons pas les mêmes goûts que lui.

 

Suis-je mieux que ceux que je décrie ? Je ne pense pas, mais je travaille dessus.

  1. Pas encore de commentaire.
(ne sera pas publié)

ERREUR: extension si-captcha.php: support d'image GD non détecté en PHP!

Contactez votre hébergeur et demandez-lui d'activer la prise en charge de l'image GD pour PHP.

ERREUR: extension si-captcha.php: imagepng fonction non détectée en PHP!

Contactez votre hébergeur et demandez-lui d'activer l'imagepng pour PHP.